Comment trader sur les indices

Si les actions donnent une indication du climat financier des sociétés individuelles, les indices permettent au trader de prendre du recul pour avoir une vue d’ensemble de ce qui se produit sur les marchés financiers. Cependant, la nature même des indices oblige les traders à prendre en compte de nombreux titres plutôt qu’une seule compagnie, ce qui signifie que bien d’autres aspects doivent être pris en compte.

Indices : Le processus de trading

How_to_Trade_2

Indices : Le processus de trading

Indices : Le processus de trading

Lorsqu’il s’agit de trader, les indices fonctionnent de la même manière que beaucoup d’autres actifs de type CFD. Comme pour les actions individuelles, dont ils sont composés, les traders peuvent se positionner selon qu’ils pensent que la valeur de l’indice va monter ou descendre. Là encore, comme pour les actions, le but est de « vendre » a un prix plus élevé que l’on a « acheté » ou bien de « racheter » moins cher que l’on a « vendu » à l’origine. Toutes les actions cotées sur l’indice sont prises en compte pour le calcul de son niveau à un moment donné, sa valeur augmentant ou chutant en fonction de la force ou de la faiblesse des actions qui le composent.

 

La volatilité des indices

Volatility_Ahead_opt

La volatilité des indices

La volatilité des indices

Les indices étant composés de plusieurs actions, ils peuvent avoir une assez grande volatilité liée aux mouvements constants des prix des titres. Cependant, cette même raison fait qu’il est rare qu’un indice fluctue de plus d’un ou deux points de pourcentage par jour, toutes les actions ne subissant généralement pas un fort mouvement dans une direction en même temps. Cela peut cependant se produire : on peut par exemple citer les krachs boursiers des 20ème et 21ème siècles.

Le trading sur indices : un exemple

An_Example

Le trading sur indices : un exemple

Le trading sur indices : un exemple

Dans l’exemple qui suit, le trader X décide de se positionner sur le FTSE 100. Imaginons que ce dernier s’échange à ce moment-là à 6949:6950, soit un spread d’un point. Le trader décide « d’acheter » pour 10€ de FTSE 100 à ce niveau de 6950. Le niveau de « vente » étant de 6949, le trader débute avec un manque à gagner de 10€, car s’il clôturait sa position maintenant il perdrait cette somme.

Imaginons que l’indice atteigne ensuite un niveau de 6955:6956. Si le trader vend ses 10€ à ce moment-là, il fera un profit de 50€ ; le premier point de mouvement en faveur de sa position transformerait ses -10€ en 0€ (ce qui signifie que s’il clôturait sa position à ce moment-là il ne connaîtrait ni perte ni profit), et les cinq points suivants sont du pur profit.

Si, au contraire la valeur du FTSE chute au lieu de monter et descend à un niveau de 6945:6946, le trader perdra dans ce cas 50€ s’il décide de vendre à ce moment-là, car le prix auquel se vendent 10€ de FTSE est cinq points en dessous de celui auquel ils ont été achetés.

Inscrivez-vous sur

Inscrivez-vous sur