Le trading sur indices - Stratégies


Lorsque vous tradez sur un indice, mieux vaut garder à l’esprit que même si vous négociez une entité (l’indice lui-même), cette dernière est constituée de différentes actions qui ont été regroupées ensemble. Voici quelques points auxquels vous devez prêter attention.

  • 01

    Surveiller le secteur des indices

    Il n’existe pas de taille spécifique pour les indices ; les exemples vont du DAX 30 allemand au Wilshire 5000. Cependant, l’une des premières choses à considérer lorsque l’on trade sur un indice dans son intégralité est : quels sont ses composants ? Comporte-t-il un grand nombre d’actions appartenant à un domaine spécifique du marché ?

    Par exemple, plus de 10% du FTSE 100 sont constitués d’actions des secteurs extraction et énergie, ce qui signifie qu’une variation du prix des matières premières et la hausse ou la baisse subséquente du prix des actions qui y sont liées peuvent potentiellement affecter l’indice dans son ensemble.

  • 02

    Le lien entre devises et indices

    Ceux qui tradent sur les indices feraient bien de garder un œil sur le cours des devises ; dans certaines circonstances, une devise faible amène à une hausse d’un indice et inversement. Prenons l’exemple du Nikkei : en 2014, le dollar US est monté en flèche face au Yen – plus tôt dans l’année, le taux de change était d’environ 1:102 tandis qu’à la fin de l’année, il oscillait autour de 1:120. Cependant, dans le même temps, le Nikkei s’est renforcé, passant d’un niveau de 14-15k à près de 18k à la fin de l’année.

    Qu’est-ce qui explique cette différence entre la devise d’un pays et son principal indice ? La réponse est que le déclin du Yen pourrait avoir joué un rôle direct dans la montée du Nikkei. L’économie japonaise s’appuie largement sur les exportations et un taux de change plus bas pour la devise favorise les importateurs, qui peuvent ainsi vendre leurs produits à des prix inférieurs sur les marchés étrangers tout en tirant des profits identiques pour chaque vente dans leur propre devise. Dans ce cas, la perte de valeur du Yen a aidé les entreprises basées sur l’exportation à engranger plus de bénéfices, ce qui a stimulé les actions individuelles et donc le Nikkei dans son ensemble.

  • 03

    Les changements dans les indices

    Il ne s’agit pas tant d’une stratégie mais d’un point auquel il faut être attentif : les actions constituant un indice peuvent changer au fil du temps. Des entreprises peuvent fusionner, transformant deux actions en une seule ; par exemple, en 2014, les marques anglaises Dixons et Carphone Warehouse ont fusionné, transformant leurs actions séparées en une seule entité, Dixons Carphone. D’autres entreprises peuvent faire faillite, supprimant la possibilité de trader sur leurs actions. Troisième cas, la capitalisation boursière d’une entreprise peut se réduire au point qu’elle devienne trop petite pour demeurer dans un indice spécifique (le FTSE 100, par exemple, recense les 100 compagnies les plus tradées au Royaume-Uni). Dans un tel cas, cette compagnie serait rétrogradée pour être remplacée par une autre avec une plus forte valeur nette, provenant d’un indice secondaire.

Inscrivez-vous sur

Inscrivez-vous sur